Accueil / Projets / Nos réalisations / Chronologie de stages organisés par la Fondation

Chronologie de stages organisés par la Fondation

Premier stage: de septembre à décembre 2010

  • En partenariat avec l’Université de Montréal (Département de médecine sociale et préventive), trois étudiants (Félix Pageau, Sophie Bisping et Claudyne Chevrier iront passer un stage de trois mois à Kilembe. Leur séjour a été préparé, quelques semaines avant, par  Jean-Chrysostome Zoloshi et Hélène Tétrault. Ceux-ci travaillent à renforcer les activités de micro-crédit débutées en 2009 et à installer l’internet à Kilembe.
  • Création de la bibliothèque de Kilembe par Koko Ginette.

Stage 2012: Sabbatique de Jean-Chrysostome, création de l’École milieu de vie et construction du Centre éducatif (de septembre à décembre 2012)

  • C’est à l’automne 2010, lors d’un souper de financement de la Fondation Sève de vie tenu au Restaurant Arahova (coin Acadie et Sauvé, à Montréal), que Jean-Chrysostome Zoloshi, après un séjour d’un mois au Congo, présente pour la première fois, l’idée de monter un projet d’éducation pour les enfants du Congo. Cette idée est très vite embrassée par Jocelyne. Dès le lendemain, après la messe paroissiale, elle va discuter de sa réalisation avec Jean-Chrysostome. D’échange en échanges, l’idée prend forme.
  •  En fin août 2012, après une longue préparation, Jean-Chrysostome Zoloshi va au Congo pour implanter de projet « École Milieu de Vie ». Les équipements achetés sont précédés par bateau. D’autres vont avec lui en avion…
  •  Dès son arrivée à Kinshasa et à Kalunda, il rencontre des partenaires, les autorités des différents paliers gouvernementaux, les prêtres de la région, les villageois, les chefs de villages, les chefs d’établissements, les enseignants, les parents, les élèves visés, etc. Il les informe, les sensibilise, etc.
  • Il organise  et met en branle les premières activités de « L’école, un milieu de vie », etc. C’est le début de l’École Milieu de Vie ! Puisqu’à ce moment là l’École milieu de vie n’a pas encore de bâtiment pour abriter ses activités, ces dernières ont lieu sur le terrain du Centre Communautaire
  • De retour à Kinshasa, après ces premières réalisations qui ont lieu au cours de ces deux premiers séjours à Kalunda et dans la contrée, Jean-Chrysostome présente un premier rapport écrit aux membres et aux ami-e-s de la Fondation Sève de Vie à Montréal. Ce rapport est accompagné des photos… Plusieurs personnes réagissent à son message. Ils expriment leur joie et encouragent la poursuite des activités. Jocelyne est l’une de ces personnes. S’étant impliquée dans l’élaboration du projet l’École un milieu de vie, elle encore plus intéressée à l’implantation et à l’évolution dudit projet. S’étant informée sur les différents aspects de l’implantation du projet et de la réalisation des activités, Jocelyne offre de faire construire un bâtiment pour abriter les activités de l’École Milieu de vie.  Elle demande qu’on lui fournisse un plan architectural et un devis. Ce que Jean-Chrysostome s’en presse de faire, avec l’aide de l’architecte Blaise Mashinyi.
  • Revenu à Kalunda, fier des échanges avec Jocelyne et avec le projet de la construction d’un bâtiment pour abriter les activités de l’École milieu de vie, Jean-Chysostome fait des démarches pour obtenir un terrain. Lors d’un rencontre de sensibilisation qui rassemble tous les chefs de villages de la région et le chef coutumier de Kipinji, monsieur Njimbo Nene, Jean-Chrysostome fait la demande officiel. Le chef de groupement demande au chef de Kalunda de trouver une solution à cette demande. La solution ne tarde pas à venir ! Jean-Chrysostome obtient du chef du village de Kalunda, Monsieur Kanzamba, un terrain de 3 hectares pour construire le Centre éducatif qui logerait l’École Milieu de Vie. La joie est immense ! Le chef et ses notables des clans Munga et Ngundu font visiter le terrain. Ils en indiquent les limites…
  • Quelques journaliers sont alors engagés, pour faire les travaux de sarclage… Pendant plusieurs semaines, ces journaliers s’emploient à enlever l’herbe et couper les arbres, au moyen des houes, des bèches et des machettes. Quelques fois, ils recourent à la tronçonneuse.
  • Commencés en nombre 2012, tous les travaux de construction du Centre Éducatif financé par Madame Jocelyne Cloutier, se sont étalés sur une durée de près d’un an…

Stage 2013: Renforcement des compétences et création de la bibliothèque

  • En juillet 2013, quatre dames sont allées au Congo avec Jean-Chrysostome. Cette expérience faisait suite à la sollicitation faite par Jean-Chrysostome au Carrefour Foi et Spiritualité, lors de son retour en janvier 2013. Chacune des quatre dames a développé et réalisé un projet personnel.
  • Claudette a installé physiquement la bibliothèque au Centre Éducatif. Elle a débuté une formation auprès des bénévoles dont l’objectif premier était de leur transmettre un savoir concernant la classification des livres et l’étiquetage de ceux-ci. Un bénévole a été nommé responsable de la bibliothèque.
  • Lucie a travaillé en sous-groupes avec les enfants de l’École Milieu de Vie. Les objectifs visés étaient d’amener les enfants à répondre aux commentaires de Mme Jocelyne concernant les lettres et dessins qu’ils avaient fait parvenir à celle-ci. La réalité a démontré une très faible connaissance du français parlé et écrit. Lucie a également fait du modelage auprès des éducateurs. Elle a animé et organisé des activités auprès des enfants et des parents. Elle a également aidé les éducateurs à planifier des activités pour l’année à venir.
  • Josée a donné des ateliers de formation aux éducateurs concernant la préparation d’une activité, un horaire de travail, l’utilisation du matériel, le rangement du matériel.
  • Elle a fait du modelage auprès des éducateurs lors du déroulement de certaines activités avec les enfants. De plus, en collaboration avec Jean-Chrysostome et Lucie, elle a sélectionné les éducateurs pour l’année à venir et nommé Darie, une éducatrice, responsable du Centre Éducatif. Un budget a été établit avec Darie.
  • Il avait à cœur de voir ce qu’il était advenu des activités initiées lors de son séjour sabbatique de l’automne 2012. De plus, il s’est occupé de la planification du séjour des 4 canadiennes; il été leur guide et accompagnateur. Il a veillé au bon fonctionnement du séjour des 4 canadiennes. Il a été sollicité par les villageois, les membres des associations et de la Fondation Sève de Vie. Il a échangé sur les besoins et les modes de fonctionnement de la Fondation Sève de Vie RDC avec ses membres.
  • Louise a donné une formation aux bénévoles, membres des associations initiées et soutenues, par la Fondation Sève de vie. Elle a également donné une formation sur la nutrition à des femmes membres d’une association villageoise, venues du village Madimbi.

Stage 2014: Renforcement des compétences; formation à l’hygiène et exploration en vue du démarrage d’un projet santé   

  • Durant l’été 2014, Céline et Louise, deux canadiennes, sont allées au Congo avec Jean-Chrysostome. Dans la suite des activités réalisées par Lucie, Josée, Louise, Claudette et Jean-Chrysostome, chacune des trois personnes a développé et réalisé un projet personnel… Louise a organisé et animé les activités auprès des enfants en lien avec l’utilisation de l’eau. Elle aidera Jean-Chrysostome à recueillir des données pour compléter le formulaire de la Fondation Roncalli en lien avec le financement obtenu pour le forage du puits. Céline a animé des activités autour de la thématique: L’eau et la santé. À l’aide du microscope, Céline a fait des activités avec les enfants et les femmes du village pour les aider à s’approprier la problématique de l’eau et de la santé. Jean-Chrysostome a accompagné les canadiennes et assuré le suivi concernant la réponse des enfants aux lettres de Jocelyne. Il a travaillé en atelier avec les éducateurs et le bibliothécaire pour les aider à planifier le calendrier annuel. Il aussi complété les grilles d’observation avec les parents et les éducateurs concernant les enfants. Il a pris les contacts nécessaires à Kinshasa pour le forage du puits à Kalunda (faire faire deux nouvelles soumissions à Kin auprès de monsieur Khoshi; faire préparer l’équipement ainsi que le personnel et les faire envoyer à Kalunda; superviser les travaux de forage, etc.). Recueillir les données utiles pour répondre au formulaire de la Fondation Roncalli en lien avec le financement obtenu.
  • Démarrage du projet: échange des livres.

Stage 2015: Renforcement des compétences et exploration pour la mise en oeuvre d’un projet agro-pastoral et d’un projet en santé

  • Les volontaires qui se rendent dans la région de Kilembe en juillet 2015 sont: Céline Laferière, Alain St-Pierre et Hélène Tétrault et Jean-Chrysostome Zoloshi.
  • Une première cohorte de boursiers/boursières est envoyée au Lycée Siama à Kikwit et au Petit séminaire de Laba
  • Exploration faite par Céline et Alain, dans le but d’implanter un projet en santé et en agro-pastoral

Stage 2016: Renforcement des compétences et premier test pour les bourses d’étude 

  • En juillet 2016, Jean-Chrysostome Zoloshi passe un mois au Congo.
  • Premier test pour la sélection des boursiers/boursières. Pour la première fois, les meilleurs perdants sont recrutés et envoyés au collège Ufuta/Kilembe, à l’EDAP/Mukedi et au lycée Mulanda/Ndunda-Musenge.

Stage 2017: Camp d’été et renforcement des compétences 

  • En juillet 2017, Amélie Côté, Laurence Savard, Dina Jehar, Mario Zakhour et Jean-Chrysostome passent trois semaines au Congo.
  • Le premier camp d’été voit le jour. Il est financé par les Oblates Franciscaines de Saint-Joseph à travers les Oeuvres Marie-Anne-Lavallée. Le camp est animé à Ngondo par  Amélie, Laurence, Dina et Mario. Pour en savoir davantage, un lien:  www.cheminsfranciscains.ca/semer-des-graines-humanite

Stage 2018: Camp d’été, renforcement des compétences pour les association et les mères célibataires, implantation du laboratoire mobile

  • En juillet 2018, Nicole Isabel, soeur Aldegonde Mbalanda, Ferdinand Djayerombe et Jean-Chrysostome passent trois semaines à Kalunda. Ils sont aidés par deux soeurs de Sainte-Famille-de-Bordeaux.
  • Les projets pris en charge sont: le camp d’été, la formation des leaders, le laboratoire mobile financé par les Oblates Franciscaines de Saint-Joseph, la formation des exécutifs des associations à l’administration, la formation des mères célibataires à l’entrepreneuriat.

 

Stage 2019: Camp d’été, renforcement des compétences pour les mères célibataires, formation des éducateurs de l’école Milieu de Vie et exploration de la mise en œuvre d’activités reliées au secteur de la santé

  • En juillet 2019, plusieurs bénévoles se rendent sur place pour différents projets.
  • Karine Côté-Coursol et Laurence Savard donnent une formation aux éducateurs de l’école Milieu de Vie, forment les animateurs du Camp d’été et s’assurent du bon déroulement de celui-ci.
  • Sophie Durocher collabore avec le personnel du dispensaire et de la maternité du village de Kalunda. Ensemble, ils installent le matériel donné. Sophie prend l’occasion de prendre le pouls de la situation et des besoins du personnel soignant, mais aussi des lieux.
  • Soeur Aldegonde Mbalanda participe à la formation des mères célibataires et à l’encadrement du personnel de ce secteur. Elle accompagne chaque femme à son village et leur remet une trousse de départ pour que chacune puisse être autonome financièrement.
  • L’Abbé Jean-Chrysostome s’assure de la coordination de l’ensemble des projets, agit en tant qu’intermédiaire entre les différentes personnes collaborant avec la Fondation, effectue le test pour les nouveaux boursiers, rencontre et forme Sœur Nicole, la nouvelle mandataire de la Fondation.

Stage 2020: Renforcement des compétences pour les mères célibataires et soutien à l’équipe du personnel

  • En octobre 2020, Soeur Aldegonde Mbalanda est mandatée par les membres du CA de la Fondation Sève de vie à aller rencontrer l’équipe du personnel ainsi que la nouvelle mandataire. L’objectif est d’arrimer les attentes de la fondation aux actions posées sur place. Elle en profite aussi pour soutenir le groupe des mères célibataires, livrer le conteneur de matériel de Kinshasa à Kalunda et veiller au bon déroulement du poulailler et de la porcherie.

A Propos admin

Vérifier Aussi

Survie des peuples

Présidente de l’ASBL « La charité », créée à Bruxelles depuis le 14 juin 2006, Gina Kikunda …